Miscellanées tahitiennes #1

  • 11 septembre 2023
  • 8
  • 115

Petites anecdotes, découvertes, et autres faits surprenants qui émaillent notre quotidien à Taravao…

Coqs, poules, chiens, chats…

Le grand classique du dépaysement tahitien, ce sont les coqs et les chiens errants qui sont partout dans les rues, dans les campagnes, et même dans notre jardin en ce qui concerne les coqs et les poules.

L’avantage des gallinacés, c’est qu’ils mangent les scolopendres (espèce de grand mille-pattes peu ragoutant) et nous évitent d’en croiser trop souvent. Evidemment, en contre-partie, on les entend chanter, même parfois la nuit car ils ne sont pas tous réglés sur l’option réveil-matin. Et je dois faire la chasse au coq qui a élu domicile dans notre jardin et qui vient taper tous les matins dans la gamelle des chats (oui, nous avons deux chats qui sont loués avec la maison ; la propriétaire m’a assez vite convaincue en m’expliquant que cela permettait d’éviter les souris et rats dans la maison…).

L’avantage des chiens errants, ben y en a pas ! Au début, j’étais un peu stressée de laisser les enfants partir à pied au collège et au lycée de Taravao, mais les chiens semblent être inoffensifs et se désintéressent complètement de nous. Ils peuvent aussi perturber notre sommeil s’ils commencent à se faire entendre la nuit. Ces bruits nocturnes sont surtout gênants les premiers jours car après 1 mois sur place, on ne les entend plus !

La moisissure

Avant de partir, on nous avait expliqué que les habits peuvent moisir rapidement en raison de l’humidité et qu’il fallait privilégier les tongs aux sandales en cuir, qui ont tendance à moisir très vite. Nous avons donc fait le stock de tongs, mais emmené malgré tout les paires de sandales portées en France ce printemps. Si vous voulez un aperçu de ce que signifie « les chaussures en cuir ont tendance à moisir rapidement », voici la photo d’une paire de sandales après 1,5 mois de Polynésie, sachant que nous sommes en « saison sèche »… Impressionnant non ?

Curieux cocotiers

On se demandait pourquoi les cocotiers étaient tous munis de cerclage en aluminium à quelques mètres de haut… tout simplement pour éviter aux rats de monter tout en haut des cocotiers et se régaler des noix de cocos avant que celles-ci ne soient récoltées par les humains ! On imagine les rats commencer à grimper et patiner sur ces cerclages tout lisses, enfin, moi j’ai l’image, hahaha !

Boîte postale

Pas de boîtes aux lettres à domicile ici à Taravao. Nous devons ouvrir un contrat pour une boîte postale située directement à la Poste et dans laquelle nous venons régulièrement chercher notre courrier. Il n’y a donc pas de facteur mais un endroit à la Poste rempli de petites boîtes postales individuelles. Le lieu est assez singulier ! Et Clotilde est toujours très impatiente d’aller ouvrir la boîte pour découvrir si un courrier nous y attend !

Partager cet article

8 Comments

  1. ça va tant qu’il n’y a pas de serpent !!!

    1. Non pas de serpents 🐍 ! Ni de grosses araignées 🕷️ ou scorpions 🦂 ! Reste les cafards 🪳 avec lesquels j’ai un peu de mal encore 😬

  2. Oh la vache les sandales… c’est carrément impressionnant ! Heureusement que tu n’as pas tes louboutins dans container 😇
    Et si tu pouvais arrêter de poster des trucs sur les gallinacés errants ça m’arrangerait : j’ai toujours le secret espoir de convaincre mon époux de venir vous voir…

    1. Promis j’arrête !

  3. Et alors des bibliothèques sur l’île ?
    En tout cas c’est génial ce blog. Et cette nouvelle très enrichissante à tout point de vue 😉

    1. Pas de bibliothèque ni de librairie à Taravao ! Tout juste une boîte à livres. On se ravitaille à Papeete mais c’est pas souvent et vraiment cher (comme pour beaucoup de choses, il faut presque doubler les prix donc environ 30 à 35 euros pour un roman récent grand format)… heureusement qu’il y a l’achat via les liseuses ou Limedia 😅 !

  4. _ Mais votre bureau de poste, c’est une salle des coffres suisse ?!?
    _ Est-il envisageable de reconvertir les sandales moisies, en tapettes à cafards ?..
    _ Votre coq squatteur de gamelles à chat, semble bien plus dégourdi que Heihei (celui de Vaïana), mais moins drôle…
    _ « miscellanées » ; merci Claire pour cette culturisation linguistique 😉

    1. Figure toi qu’on a évidemment baptisé le coq Heihei 😉

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*