Visite de Papeete

  • 15 septembre 2023
  • 0
  • 78

Depuis notre arrivée, nous avons eu plusieurs occasions de découvrir Papeete.

Si le centre de Papeete est bien encombré niveau circulation et qu’une excursion citadine n’est pas forcément l’expérience recherchée en priorité par les touristes arrivant en Polynésie, il y a tout de même quelques éléments remarquables qui valent le coup d’oeil dans la capitale.

Lors de notre première visite, nous nous sommes baladés au marché et avons découvert la cathédrale située en plein centre, ainsi que les jardins de Paofai, un espace vert aménagé de 4 hectares sur le front de mer. Très sympa pour y boire un verre au soleil couchant, face à l’île de Moorea. Papeete est aussi un haut-lieu du street art avec de nombreuses oeuvres murales que l’on a découvert au gré de notre déambulation.

Dans la commune voisine de Puna’auia, où l’on passe en venant de Taravao, nous avons visité le musée de Tahiti et ses îles, récemment rénové, qui présente des collections liées à l’histoire de la Polynésie en général, mais aussi les particularités de chaque archipel. Ce musée nous a beaucoup plu, il a le mérite de ne pas être trop étendu, mais de présenter clairement les collections, en s’aidant au besoin d’une scénographie numérique bien réalisée et pertinente. Situé sur « la pointe des pêcheurs », le musée est par ailleurs entouré d’un très beau jardin, ce qui ne gâche rien.

Maintenant que nous sommes installés depuis plusieurs semaines à Taravao, notre deuxième visite à Papeete nous a permis de continuer à découvrir la ville, nous familiariser avec les rues et la géographie mais avait aussi l’allure de ravitaillement des villageois en déplacement à la grande ville. Objectif, dénicher tout ce qui nous fait défaut à Taravao : de la bonne baguette Tradition chez le boulanger, des livres, un piano numérique, une guitare, visiter les grands magasins de tissus, etc… On a fait chou blanc sur les transats et la plaque de four mais on commence à être pas mal installés !

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*